Reflexions

L'aquarelle me permet de saisir l'expression d'un instant, l'éphémère, l'impalpable, le climat, les senteurs.Il faut alors aller vite pour imprimer l'émotion ressentie devant un site toujours en mouvance . Le pinceau ne doit plus s'attarder ni hésiter pour conserver le rythme du paysage . Pas le temps de chercher dans "le catalogue des traits ni celui des couleurs" .Il faut spontanément inventer tous les signes graphiques et les associer à la dynamique du geste pour donner une accélération à l'action et faire en sorte que l'aquarelle soit vibrante éternellement .

L'oeuvre réussie se joue entre la surprise et la maîtrise; le choc ou le confort du choc !

 

 

............J'utilise essentiellement l'aquarelle et comme le souhaite cette technique, je fais en sorte d'imprimer avec le plus de spontanéité possible, la fluidité du parcours visuel, sublimant les reliefs, les accidents du terrain, les senteurs, l'atmosphère en général .

Je travaille donc beaucoup à partir de la rythmique du geste fulgurant qui balaie la feuille, improvisant les signes graphiques et qui doit être capable d'indiquer un souffle, une odeur, une vibration, les effets de lumière, l'ombre paresseuse d'un nuage qui s'étire et qu'il faut rapidement capter avant qu'elle ne s'échappe ou que la sensation ne soit émoussée .

Je cherche à faire en sorte que le "spectateur" ne soit pas coincé dans une architecture trop rigide lui refusant toute REcréation .J'aimerais qu'il puisse retracer son propre parcours et s'approprier les émotions qui seront siennes au moment souhaité, que l'oeuvre ne soit jamais figée, mais toujours en mouvement .

 

 

...............Lorsqu'on découvre la richesse colorée et architecturale d'un site et qu'on y associe la rythmique de l'effort physique avec laquelle on y a pénétré, on obtient une oeuvre forcément expressive et dynamique dans laquelle on doit pouvoir ressentir tous les plaisirs sensuels, tous les éléments qui auront été physiquement absorbés .